L'EDQ a le plaisir d'annoncer que les inscriptions pour tous.tes à la session d'hiver 2023 des Cours grand public sont officiellement ouvertes! Consultez la programmation en ligne et inscrivez-vous dès maintenant! Plus d'informations et inscription / Session d'hiver 2023

L'école de danse de Québec

Catherine Tardif sur Nuit, une pièce du répertoire de Jean-Pierre Perreault, transmise dans le cadre du spectacle Repères 3

9 décembre 2022

« Dans Nuit, le corps, dans ce qu’il a de plus entier, est mis au service de l'œuvre. Une simple nuance dans le martèlement des pas, un moment suspendu, une étreinte, changent notre perception, procure un vertige. » Entrevue avec Catherine Tardif sur Nuit, une pièce chorégraphique du répertoire de Jean-Pierre Perreault, qui a été transmise aux étudiant·es de 1re année cet automne dans le cadre du spectacle Repères 3

À l’automne 2022, Catherine Tardif, chorégraphe et artiste en danse professionnelle de Montréal, était de passage à l’École pour le temps de quelques semaines en tant que l’une des artistes invité·es  de la session à la Formation supérieure en danse contemporaine. C’est à nos étudiant·es de 1re année que Catherine a transmis un extrait de la pièce chorégraphique Nuit du répertoire de Jean-Pierre Perreault, qui sera présentée en salle et en webdiffusion dans le cadre du spectacle Repères 3 en décembre.

  • Pour le spectacle Repères 3, vous avez transmis aux étudiant·es de 1re année un extrait de Nuit de Jean-Pierre Perreault, dont la particularité est qu’il s’agit d’une pièce sans trame sonore, ce qui la rend encore plus puissante. À quel point est-ce que ce choix chorégraphique rend la maîtrise du matériel plus difficile pour les interprètes?

Dans Nuit, le corps, dans ce qu’il a de plus entier, est mis au service de l'œuvre.  Une simple nuance dans le martèlement des pas, un moment suspendu, une étreinte, changent notre perception, procure un vertige. 

  • Comment décririez-vous le processus de transmission du matériel avec les étudiant·es? Quel a été votre objectif principal?

Mon objectif principal était que les étudiant·es adoptent Nuit et qu’elles aient du plaisir à danser la pièce.

  • Quels étaient les plus gros défis et les plus grandes réussites pour vous et pour le groupe pendant le processus?

Nuit est un curieux mélange entre le travail de groupe et l’émergence des individualités… Le plus gros défi a été de faire en sorte que les interprètes accueillent cette dualité avec patience et indulgence. Ceci représente, certes, un défi tout au long de nos carrières et Nuit est une pièce particulièrement exigeante à cet égard.

  • Pourquoi pensez-vous que le public devrait visionner nos étudiantes interpréter Nuit dans le cadre de Repères 3? À quoi les spectateurs.trices devraient s’attendre avant de regarder la pièce? 

Nuit est une pièce fascinante tant par sa beauté que par son austérité. Elle sublime la poésie des corps, au prise avec un code contraignant, et pourtant touchant par leurs singularités. J’ai été très touchée en observant ces jeunes femmes durant l’apprentissage de Nuit. Je suppose que les spectateurs et spectatrices percevront les multiples sous-couches pleines de lumière que portent ces interprètes.

© L'EDQ / Étudiant·es de 1re année
© L'EDQ / Étudiant·es de 1re année
© L'EDQ / Étudiant·es de 1re année
© L'EDQ / Étudiant·es de 1re année
© L'EDQ / Étudiant·es de 1re année
© L'EDQ / Étudiant·es de 1re année
© L'EDQ / Étudiant·es de 1re année
© L'EDQ / Étudiant·es de 1re année
© L'EDQ / Étudiant·es de 1re année
© L'EDQ / Étudiant·es de 1re année
© L'EDQ / Étudiant·es de 1re année
© L'EDQ / Étudiant·es de 1re année
© L'EDQ / Étudiant·es de 1re année
© L'EDQ / Étudiant·es de 1re année
© L'EDQ / Étudiant·es de 1re année
© L'EDQ / Étudiant·es de 1re année

L’École de danse de Québec tient à remercier chaleureusement Catherine Tardif pour le partage de ces quelques pensées avec le public!

L’EDQ reçoit chaque année plusieurs artistes, chorégraphes et professeur·es invité·es afin d’initier les étudiant·es à divers processus créatifs.

***

Catherine Tardif est chorégraphe et interprète active dans le milieu de la danse et du théâtre à Montréal depuis le début des années 80. Se concentrant sur son travail d'interprète, elle a dansé pour la Fondation Jean-Pierre Perreault, Carbone 14, Le Carré des Lombes, Cas Public, ainsi que pour Fortier Danse Création et Montréal Danse où elle a également agi comme chorégraphe invitée. Son travail chorégraphique a été présenté en Europe, aux États-Unis et au Canada. Elle a aussi à son actif plusieurs collaborations avec le théâtre : elle fût, entre autres, co-conceptrice et interprète pour la compagnie Ex Machina, dirigée par Robert Lepage.  Elle crée, en mars 2001, la compagnie Et Marianne et Simon, au sein de laquelle elle agit en tant que directrice générale et co-directrice artistique avec le compositeur Michel F. Côté. Parmi les créations récentes de la compagnie, Le Show Poche (2009), Mobilier mental (2017) et La jamais sombre (2021) sont présentées au Festival TransAmérique. La pièce 6,3 Évanouissements, produite par sa Cie Et Marianne et Simon, est présentée à l’Agora de la danse à Montréal en 2014.

Catherine Tardif est récipiendaire d’une bourse de résidence pour le Studio du Québec à Paris de juillet à décembre 2003. Depuis ce temps-là, elle est, entre autres, interprète pour la compagnie multimédia kondition pluriel, Lillith & Cie (Aurélie Pedron) et Jean-Sébastien Lourdais. En juin 2007, elle met en scène Glam pour les finissant·es de l’École nationale de cirque, présentée à la TOHU à Montréal. Depuis l’automne 2002, elle est également régulièrement invitée à titre de chargée de cours à l’Université du Québec à Montréal.

Crédits photo : Rolline Laporte

VISIONNEZ NUIT

Nuit est présentée en salle à la Maison pour la danse de Québec dans le cadre du spectacle Repères 3 des étudiant·es de la Formation supérieure en danse contemporaine de L’École de danse de Québec et ce, les 9 et 10 décembre 2022, mais le spectacle affiche complet. 

Vous pouvez toutefois la visionner sous forme de webdiffusion en différé du vendredi 16 décembre à 19h30 au vendredi 23 décembre à 19h30.

*Billets en vente jusqu’au 22 décembre à 23h59.

Tarif : 12$ (admission générale, frais de service inclus)

PROCUREZ-VOUS VOTRE BILLET DÈS MAINTENANT!

Étudiant·es de 1re année : Sarah Atallah, Marilou Bourdon, Vanytha Daganaud Payette, Marie Desprès, Julia Frison, Lucia Goubin, Violette Houssin, Alissa Le Breton, Laurence Marin, Sara Nadon, Lola Picard et Alice Villeneuve

*Le programme Danse-interprétation de L'École de danse de Québec est offert en partenariat avec le Cégep de Sainte-Foy.

VOIR AUSSI

 SPECTACLE REPÈRES 3

WEBDIFFUSION DU SPECTACLE REPÈRES 3

AUDITIONS 2023 - FORMATION SUPÉRIEURE EN DANSE CONTEMPORAINE