MPORTANT | Veuillez prendre note que suite aux dernières mesures gouvernementales, l’équipe administrative est présentement en mode télétravail, et ce, jusqu’à nouvel ordre. Toutefois, nous restons à votre disposition par téléphone, courriel ou via nos réseaux sociaux dans nos heures d’ouverture. Au plaisir de vous retrouver!

Suite aux dernières mesures gouvernementales liées à la COVID-19 annoncées le 31 décembre dernier, L’École est dans l’obligation de suspendre temporairement ses activités grand public pour adultes et enfants. Comme nous souhaitons de tout cœur vous offrir la session de cours en présence, nous avons pris la décision de reporter le début de la session d’hiver 2022 des Cours grand public à une date ultérieure. Pour en savoir plus, visitez Mesures COVID-19 - Mise à jour - 10 jan 2022

L'école de danse de Québec

Le parcours remarquable de Lina Cruz, la chorégraphe qui signe Giocoso, une pièce du spectacle Repères 3

18 décembre 2021

Notre dernière artiste invitée de la session d'automne 2021 était Lina Cruz, interprète et chorégraphe de renommée internationale, et directrice artistique de la cie. Productions Fila 13.

Dans cette entrevue, découvrez son parcours remarquable en danse, son approche pédagogique unique ainsi que son inspiration pour Giocoso, sa pièce chorégraphique créée pour nos finissantes.

  • Aujourd’hui, vous travaillez avec des étudiant.e.s qui aspirent à devenir danseurs.ses professionnel.le.s. Quand vous repensez à vos études en danse, qu’est-ce qui vous a le plus marqué ?

    Au début de mes études, je louais des heures de studio pour analyser en détail ce que je travaillais dans les classes de ballet avec mes professeurs. Je prenais beaucoup de notes, je voulais tout comprendre! J'ai eu également très souvent des classes privées qui faisaient partie des bourses d'études que j'ai reçues. Quelques années plus tard, j'ai commencé à prendre des cours de danse contemporaine et de jazz, tout en gardant mon entraînement en ballet classique. J'ai beaucoup apprécié tous mes professeurs, plusieurs d'entre eux m'ont énormément marquée. Ce que j'ai retiré de leur enseignement, et qui m'accompagne encore aujourd'hui, c'est l'exigence au niveau de l'entraînement autant que la liberté d'esprit dans la création et, bien-sûr, l'équilibre à trouver entre ces deux valeurs.
  • Comment avez-vous su que vous souhaitiez faire carrière en danse?

    J'ai vu un spectacle de danse en 1973 qui m'a beaucoup touchée et j'ai décidé instantanément que je ferais de la danse ma profession. J'ai compris qu'à travers la danse je pouvais explorer presque toutes mes habiletés en tant qu'être humain : imagination, créativité, enrichissement et défi intellectuel, capacités physiques et sensibilité. Au fil des ans, j'ai aussi constaté que la collaboration avec des artistes de diverses disciplines est un autre grand privilège de cette profession. Puis, depuis la dernière vingtaine d'années, je découvre que la danse m'amène également à pratiquer, entre autres, le montage vidéo, la comptabilité et ... la joie des diverses tâches administratives! Je n'attendais pas autant!
  • Quelle est votre plus grande fierté par rapport à votre parcours en danse? 

    Je n'aime pas le mot fierté, je me méfie beaucoup de ce terme, mais je peux dire que ce qui me satisfait c'est le fait d'être dédiée 100 % à la danse depuis 1973 et de ne jamais avoir eu à travailler hors du milieu de la danse.
  • Vous êtes connue pour votre approche pédagogique unique. Comment décririez-vous la méthode d’enseignement signée Lina Cruz? 

    Je dirais : analyse, plaisir, résultats. J'ai toujours été passionnée par l'analyse de la technique du ballet classique et très vite il m'est arrivé de donner des classes sporadiques à mes collègues. À l'âge de trente ans, j'ai commencé à m'entraîner en karaté Shotokan jusqu'à l'obtention d'une ceinture brune, encore une fois, tout en gardant mon entraînement en ballet classique.

    Dans le milieu de la danse de l'époque, j'étais vue comme un élément bizarre... les classiques et les contemporains se méfiaient de moi, car je n'avais pas une identité claire aux niveaux des styles et que j'aimais autant travailler dans des projets classiques que contemporains. En ajoutant le karaté au mix, c'était encore pire, bien sûr.

    J'enseigne le ballet classique depuis plus de 40 ans maintenant, toujours via des stages, sauf pour une période de deux ans pendant laquelle j'ai été professeure pour une compagnie de danse en Espagne. Je ne sais pas si mon approche est unique, mais c'est sûr qu'elle n'est pas très standard. Mon parcours m'a conduit à une approche très analytique ainsi qu'à une compréhension très personnelle des différentes façons de décortiquer le travail du corps. Ce qui m'anime est non seulement l'analyse de la technique du ballet, mais surtout de transmettre le plaisir d'adopter cette technique et d'offrir des outils qui donnent en peu de temps d’excellents résultats. Il va sans dire que mes professeurs en danse autant qu'en karaté ont été d'inestimables sources d'apprentissage!
  • Cet automne, les Finissantes 2021 de la Formation supérieure de l’École ont eu la chance de travailler avec vous dans le cadre du spectacle de mi-saison Repères 3. Qu’est-ce qui vous a inspirée dans votre travail comme chorégraphe pour Giocoso, l’une des créations originales du spectacle? 

    Je voulais faire allusion à la jeunesse vibrante des finissantes. C'était un grand plaisir de travailler avec elles, de découvrir leurs qualités individuelles et d'essayer de donner à chacune une place dans la chorégraphie pour que ce ne soit pas tout le temps un travail à l'unisson.
Lina Cruz et les Finissantes 2022 | © L'École de danse de Québec
Finissantes 2022 | © L'École de danse de Québec
Finissantes 2022 | © L'École de danse de Québec
Finissantes 2022 | © L'École de danse de Québec
Finissantes 2022 | © L'École de danse de Québec
Finissantes 2022 | © L'École de danse de Québec
Finissantes 2022 | © L'École de danse de Québec
Finissantes 2022 | © L'École de danse de Québec
Finissantes 2022 | © L'École de danse de Québec
Finissantes 2022 | © L'École de danse de Québec
Finissantes 2022 | © L'École de danse de Québec


L’École de danse de Québec tient à remercier chaleureusement 
Lina Cruz pour le partage de ces quelques pensées avec le public!

L’EDQ reçoit chaque année plusieurs artistes, chorégraphes et professeurs invités afin d’initier les étudiants-danseurs à divers processus créatifs.

***

« Racée et stylisée dans le moindre geste », la chorégraphe montréalaise Lina Cruz explore un vocabulaire chorégraphique minutieux, dévoilant un univers ou étrangeté rime avec ludisme.

Récipiendaire d’un deuxième prix au concours international de chorégraphie du Festival des arts de Saint-Sauveur 1998 (Québec), Lina Cruz fonde la compagnie Productions Fila 13 en 2003, après plusieurs années d’activité en tant que chorégraphe indépendante. Le mandat de la compagnie est de soutenir la vision artistique de la chorégraphe, explorant le rapprochement artistique des danseurs et des musiciens sur scène.  Elle crée ainsi les œuvres de Fila 13. Cette démarche artistique a été soulignée et vivement reconnue à Toronto où ses oeuvres ont reçu le prestigieux prix Dora Mavor Moore à plusieurs reprises ainsi que des nominations dans diverses catégories.
Des artistes indépendants à travers le Canada ainsi que des compagnies et des institutions, tels que la compagnie Toronto Dance Theatre, le Centre des arts de Banff, L’Atelier lyrique de l’Opéra de Montréal et la compagnie Chants Libres font appel aux services de Lina Cruz en tant que chorégraphe.
Originaire de Colombie, elle forge sa carrière d’interprète en Espagne et aux États-Unis en passant par d’autres pays d’Europe. Elle arrive à Montréal en 1989.
Pour plus d’information, visitez : fila13.com
Crédits photo : Alexandre Frenette

VISIONNEZ GIOCOSO

Visionnez Giocoso dans le cadre du spectacle Repères 3 des étudiant.e.s à la Formation supérieure en danse contemporaine de L’École de danse de Québec, disponible pour visionnement en différé du lundi 13 décembre à 19 h au dimanche 19 décembre à 16h30.

Finissantes 2022Élisabeth Arsenault, Laurence Bécotte, Minerva Bonnabel, Noémie Chenard-Joe, Florence Côté, Maïna Darracq, Leticia Porto Gonçalves, Emmy Grégoire, Deya Lemière, Romane Picard, Léa Richard-Cormier, Sarah-Jane Savard, Jo Trozzo-Mounet

*Le programme Danse-interprétation de L'École de danse de Québec est offert en partenariat avec le Cégep de Sainte-Foy.