IMPORTANT | Veuillez prendre note que l’équipe administrative est présentement en mode télétravail, et seule une équipe réduite travaille physiquement dans l’École. Toutefois, nous restons à votre disposition par téléphone, courriel ou via nos réseaux sociaux dans nos heures d’ouverture. Au plaisir de vous retrouver!

Suite aux annonces gouvernementales du 31 mars 2021, nous sommes dans l’obligation d’annuler nos Cours grand public en présence. Ainsi, à partir du 1er avril, tous nos cours de danse et de mise en forme (pour enfants, adultes et Troupes) reviennent entièrement en ligne! Pour plus d'informations, consultez notre dernière mise à jour sur le site Web! En cas de questions, veuillez nous appeler au 418 649-4715, poste 0. Merci de votre fidélité et de votre formidable capacité d'adaptation!Au plaisir! Mesures COVID-19 - Mise à jour - 1er avril 2021

L'école de danse de Québec

Léa Ratycz-Légaré

Léa commence la danse à l’âge de 3 ans aux Cours grand public de L’École de danse de Québec. Dès son enfance, elle sait qu’elle en fera son métier. Elle suit des cours de ballet, de jazz, de hip-hop, fait partie de troupes de loisir avant d’intégrer le programme Danse-Études de L’EDQ. En 2011, elle poursuit des études supérieures par le biais du programme Danse-interprétation dans le but de devenir professionnelle. Pendant trois ans, elle est portée par l’influence des différents chorégraphes avec qui elle travaille, notamment Alan Lake et porte beaucoup d’admiration pour la danseuse-interprète Arielle Warnke St-Pierre(diplômée de L’École de danse de Québec en 2002). Lors des spectacles de fin de session 2013, elle présentera un extrait du solo Yang, créé en 1998 par Peggy Baker pour Sylvain Brochu
 
Diplômée en 2014 de la Formation supérieure de L'EDQ, Léa s'investit très rapidement dans des projets en danse à Québec. Elle travaille avec Daniel Bélanger, cie Code Universel sur le projet Les Veillés en novembre 2014 qui se poursuivra en novembre 2015. Elle a aussi suivi tout le travail d'Alan Lake pour sa nouvelle création Ravages présentée en mai 2015 par La Rotonde et a été interprète pour Harold Rhéaume lors de sa résidence au Musée de la civilisationdans le cadre de l'exposition Corps Rebelles (mars et juin 2015).

« 
Pour moi la danse est une poésie du corps qui me permet de grandir, d’expérimenter, de vivre et de transmettre mes états en mouvements. La danse est mon deuxième souffle, ma deuxième respiration. Je suis née avec la danse et je mourrai avec elle. Ce n’est pas seulement un loisir comme certaines personnes peuvent le percevoir, c’est ma vie, mon métier et mon école. La danse n’est pas seulement un mouvement, c’est une âme qui m’habite tous les jours. »