L'EDQ a le plaisir d'annoncer que les inscriptions pour tous.tes à la session d'hiver 2023 des Cours grand public sont officiellement ouvertes! Consultez la programmation en ligne et inscrivez-vous dès maintenant! Plus d'informations et inscription / Session d'hiver 2023

L'école de danse de Québec

SFS 2022 : Microdoses d'ocytocine - une création originale de Fabien Piché

20 juin 2022

« Le ludisme fait non seulement du bien à l’âme, c’est également une puissante clé pour ouvrir les portes de l’empathie et de l’espoir dont nous avons tant besoin collectivement. » 

Entrevue avec Fabien Piché, interprète et chorégraphe qui signe la création originale Microdoses d'ocytocine, créée pour les étudiant.e.s de 2e année à la Formation supérieure en danse contemporaine de L’École de danse de Québec. La pièce est présentement à l'affiche dans le cadre du Spectacle de fin de saison 2022 (SFS 2022) de la Formation supérieure de L’EDQ, disponible en rediffusion jusqu'au 23 juin inclusivement.

L’interprète et chorégraphe Fabien Piché, Diplômé 2010 de L'EDQ, signe la création originale Microdoses d'ocytocine, créée pour les étudiantes de 2e année dans le cadre du Spectacle de fin de saison 2022 de la Formation supérieure en danse contemporaine de l’École, disponible en ligne sous forme de webdiffusion en différé du 8 au 23 juin 2022 inclusivement.

Dans cette entrevue, il nous raconte son approche pédagogique, son inspiration pour Microdoses d'ocytocine ainsi que les défis et les réussites du processus de création avec nos étudiant.e.s de 2e année.

  • Lorsque tu enseignes aux futurs professionnels de la danse, qu’est-ce que tu souhaites leur transmettre en premier lieu?

L’enseignement est tout récent dans ma vie professionnelle. En ce moment, je crois que ce qui se trouve au cœur de cet acte de transmission c’est de se rappeler qu’avant d’être des êtres de scène, nous sommes des êtres de sensations. Que pour arriver à entrer en dialogue avec des structures chorégraphiques, il est important d’ être à l’écoute des infimes parties de soi qui existent à une seconde donnée. J’essaie également de mettre en place un terrain de jeu bienveillant dans lequel les étudiant.e.s sont des allié.e.s afin de favoriser leur émancipation.

  • Microdoses d'ocytocine est une création originale avec un titre accrocheur. C’est une pièce pleine de joie et de ludisme qui donne le sourire au public. C'est une expérience plutôt inhabituelle à vivre lorsqu'on regarde une pièce de danse contemporaine. Qu’est-ce qui t’a inspiré dans ton travail comme chorégraphe pour cette pièce?

Toute cette joie d’exister a été possible grâce aux individus qui composent ce groupe. En les rencontrant pour la première fois, j’ai été happé par leur fougue et leur énergie contagieuse. J’ai également été touché par la résilience et la persévérance qui les habitent d’avoir traversé cette pandémie, avec toutes les mesures sanitaires que cela implique, tout en gardant la foi d’envisager une pratique en danse contemporaine. J’ai donc voulu générer un espace dans lequel elles et ils pourraient exister dans le jeu, la joie et les rires. Le ludisme fait non seulement du bien à l’âme, c’est également une puissante clé pour ouvrir les portes de l’empathie et de l’espoir, dont nous avons tant besoin collectivement. 

Au départ, dans le cadre de brefs exercices d’écriture, je les questionnais sur leur perception du sentiment amoureux. Je souhaitais entendre leur vision du monde sur ce qui leur faisait du bien, pour rebâtir en quelque sorte un terreau de ressourcement en eux-mêmes. J’ai d’ailleurs été surpris d’entendre une si grande diversité de points de vue au sein du groupe. Cela a vite ouvert la porte aux questions de l’amitié et du sentiment de fascination. Puis, en échangeant avec Johanne Dor, qui m’a accompagné tout le long de la création en tant que répétitrice, est apparue la notion de l’ocytocine, une hormone au cœur de nombreuses interactions sociales, liée, entre autres, à l'attachement et à la confiance. Il n’en fallait pas plus pour que le titre se présente de soi!

  • Comment décrirais-tu le processus de création avec nos étudiant.e.s de 2e année? Quel a été ton objectif principal pour cette création?

Dès les premières périodes de création, j’étais à la recherche d’un cadre adéquat pour nous permettre de nous rencontrer, à mi-chemin entre nos imaginaires respectifs. Je cherchais à créer un environnement de confiance mutuelle où les étudiant.e.s accepteraient d’étendre leur zone de confort et d’exister avec une certaine authenticité. Puis, j’ai été porté par des envies qui m'habitent depuis quelque temps, soit une recherche d’expressivité spécifique des mains et des visages. Cela rejoint l’une de mes obsessions du moment : exister sur scène dans un dialogue perméable entre son propre imaginaire et l’imaginaire collectif qui se construit dans l’instant présent.

Le processus de création avec Fabien Piché © L'École de danse de Québec
Le processus de création avec Fabien Piché © L'École de danse de Québec
Le processus de création avec Fabien Piché © L'École de danse de Québec
Le processus de création avec Fabien Piché © L'École de danse de Québec
Le processus de création avec Fabien Piché © L'École de danse de Québec
Le processus de création avec Fabien Piché © L'École de danse de Québec
Le processus de création avec Fabien Piché © L'École de danse de Québec
Le processus de création avec Fabien Piché © L'École de danse de Québec
Le processus de création avec Fabien Piché © L'École de danse de Québec
Le processus de création avec Fabien Piché © L'École de danse de Québec
  • Quels étaient les plus gros défis et les plus grandes réussites pour toi en tant que chorégraphe et pour le groupe?

    J’avouerai que le contexte rapide de création a été un défi de taille! En prenant le pari d’inclure les étudiant.e.s dans le processus, cela impliquait de jongler entre des périodes de recherche et de dialogue où le temps devient élastique, et des impératifs d’obtenir des résultats en des temps bien précis. 

    Tout au long du processus, ce qui m’a fait le plus plaisir était de les voir se révéler dans le travail, lorsque les chemins se précisaient en elles et eux, et de constater que ces artistes utilisaient la partition comme une rampe de lancement pour y injecter leur propre sensibilité. Tout cela nourri par une trame originale composée par Narcisse (quel cadeau!) et l’accompagnement bienveillant de Johanne. Cela fait vraiment chaud au cœur de voir un groupe exister ensemble, que ce soit dans ou hors du studio. Cela fait réaliser tout le travail de collaboration qui sous-tend notre pratique et l’immense privilège de partager ces moments avec le public.

    L’École de danse de Québec tient à remercier Fabien Piché pour le partage de ces quelques pensées avec le public avec tant de générosité!

    L’EDQ reçoit chaque année plusieurs artistes, chorégraphes et professeurs invité.e.s afin d’initier les étudiant.e.s-danseurs.ses à divers processus créatifs.

***

Fabien Piché est un interprète et chorégraphe de Québec.

Fabien grandit dans le Bas-Saint-Laurent, à Trois-Pistoles et complète sa formation à L'École de danse de Québec en 2010. Depuis, il agit principalement comme interprète lors de collaborations diverses avec Alan Lake, Harold Rhéaume, Karine Ledoyen, Théâtre rude ingénierie, Lina Cruz, Jacynthe Carrier, Jacques Poulin-Denis, Paul-André Fortier, Parts+Labour_danse, Olivier Arteau. Il explore l’acte performatif transdisciplinaire (Les Ultraviolettes, LHH) et s’intéresse au bricolage de dispositifs ludiques et festifs, afin de rêver durablement et collectivement à de nouveaux dialogues.

Crédits photo :  Emilie Dumais

VISIONNEZ MICRODOSES D'OCYTOCINE

Microdoses d'ocytocine est disponible en ligne jusqu’au 26 juin 2022 à 23h59, dans le cadre du Spectacle de fin de saison 2022 des étudiant.e.s à la Formation supérieure en danse contemporaine de L’École de danse de Québec.

Images de Microdoses d'ocytocine en spectacle en mai 2022 © Llamaryon
Images de Microdoses d'ocytocine en spectacle en mai 2022 © Llamaryon
Images de Microdoses d'ocytocine en spectacle en mai 2022 © Llamaryon
Images de Microdoses d'ocytocine en spectacle en mai 2022 © Llamaryon
Images de Microdoses d'ocytocine en spectacle en mai 2022 © Llamaryon
Images de Microdoses d'ocytocine en spectacle en mai 2022 © Llamaryon
Images de Microdoses d'ocytocine en spectacle en mai 2022 © Llamaryon
Images de Microdoses d'ocytocine en spectacle en mai 2022 © Llamaryon
Images de Microdoses d'ocytocine en spectacle en mai 2022 © Llamaryon
Images de Microdoses d'ocytocine en spectacle en mai 2022 © Llamaryon
Images de Microdoses d'ocytocine en spectacle en mai 2022 © Llamaryon
Images de Microdoses d'ocytocine en spectacle en mai 2022 © Llamaryon

PROCUREZ-VOUS VOTRE BILLET DÈS MAINTENANT!

Étudiant.e.s de 2e année : Rachel Amozigh, Cloe Arias, Héloïse Le Bagousse, Mia Boudreau, Frédérique Delisle, Jessica Drouin, Marc-Aurèle Euzenot, Anne-Charlotte Lajoie

*Le programme Danse-interprétation de L'École de danse de Québec est offert en partenariat avec le Cégep de Sainte-Foy.

VOIR AUSSI

WEBDIFFUSION DU SPECTACLE DES FINISSANT.E.S 2022 DE LA FORMATION SUPÉRIEURE EN DANSE CONTEMPORAINE